Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Mesures temporaires pour arrêter la propagation de la maladie de Newcastle

Mesures temporaires pour arrêter la propagation de la maladie de Newcastle

Mesures temporaires prises en vue d'arrêter la dispersion de la maladie de Newcastle du 2 au 31 juillet 2018 inclus

  • interdiction d’échange (vente, dons, …) de poules, dindes, pintades, canards, oies, cailles, pigeons (à l'exception des pigeons de course), faisans, perdrix et oiseaux coureurs (ratites) vers ou entre particuliers;
  • interdiction de participation de ces espèces à des rassemblements (marchés, expositions, foires, …) sur tout le territoire.

Les interdictions s’appliquent uniquement à toutes races de poules, dindes, pintades, canards, oies, cailles, pigeons (à l’exception de pigeons de course), faisans, perdrix, et oiseaux coureurs

(e.a. autruches, émeus, nandous, casoars, kiwis …). Elles ne s’appliquent pas aux autres oiseaux détenus en captivité (p.ex. pigeons de course, oiseaux chanteurs ou d’ornement, perroquets, perruches, …).

L’interdiction d’échange d’oiseaux des espèces mentionnées s’applique à tout mouvement vers, entre ou provenant de détenteurs amateurs, à savoir :

  • la vente par des vendeurs professionnels (négociants, magasins, points de vente, vente à la ferme, etc.) vers des détenteurs amateurs ;
  • la vente, échange, don, etc. d’animaux entre détenteurs amateurs ;
  • l’achat ou la reprise d’animaux de détenteurs amateurs par des vendeurs professionnels.

L’interdiction de participation de ces espèces d’oiseaux à des rassemblements s’applique à la fois aux détenteurs amateurs et aux vendeurs professionnels. En pratique, aucune volaille ne pourra être présente sur les marchés hebdomadaires, ni sur les évènements tels que les bourses, concours, expositions, etc. qui s’organisent occasionnellement ici et là.

Ces mesures sont d’application jusqu’au 31 juillet inclus et elles pourront être prolongées en fonction de l’évolution épidémiologique en Belgique.

Pour toute information complémentaire, veuillez consulter le site internet de l'Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire.